Qu’as-tu fait de tes étés ?

Tu pars en ballade vers des contrées imaginaires

Rayons de soleil qui inondent la terre

De ses baisers volés au temps

Et vent frêle, qui baise ta peau de jeune homme fringant

 

Les souvenirs se mêlent au paysage

Et t’émerveillent de pensées volages

Les feuilles des arbres sont comme des flûtes

Qui se mettent à jouer ton esprit qui s’affûte

 

Ici des petites filles qui jouent, jolies et moqueuses

Là, une bande d’amis qui fume, boit, dans une ivresse rieuse

Quelque part ta mère que tu attends, intranquille et impatient

Les fleurs que tu achètes à la sauvette, voilà le printemps

 

Tu retournes chez toi, blotti dans la fraîcheur de tes draps

Ô belle jeunesse

Tu n’as pas fini tes rêves.

Nicolas Relvas.