L’attente

Jamais nous ne reverrons

Nos extatiques amours se faire et se défaire ;

Jamais nous ne reverrons

Nos miroirs, dans lesquels se complaire et se taire ;

Jamais nous ne reverrons

La lande qui jaillit des cieux ;

Jamais nous ne reverrons

La mer au vent soyeux ;

Jamais nous ne reverrons

Nos enfants qui rient;

Jamais nous ne reverrons

Les fleurs dans la prairie…

Mais nous attendrons

Nos rêves qui ne jamais périssent;

Et dans l’au-delà, nous nous reverrons

Tels deux oiseaux dans l’esquisse…

Nicolas Relvas.